La Chanson de Roland

La Chanson de Roland - Suite pour choeur et orchestre

Mouvements/Sous-parties 1 – Prologue – Le Vent qui venait des Montagnes
2 – La cité sur la colline
3 – L’Assemblée de Cordres
4 – La Trahison
5 – le Départ de Charles
6 – Présages
7 – L’Echo des Montagnes
8 – La mort de Roland
9 – Retour à Roncevaux
10 – Epilogue
Durée  45'
Instrumentation Choeur SATB
Soli SATB
Orchestre à cordes
Cors d'harmonie
Percussions
Licence/Code SACEM SACEM ISWC T-702.322.366.9

 

Description

Roland artwork

La pièce, écrite entre 2008 et 2009, raconte l'histoire de Roland telle qu'elle est décrite dans le manuscrit éponyme du XIème siècle.

1 – Prologue – Le Vent qui venait des Montagnes

Le vent qui vient des montagnes apporte une vieille histoire. Là-bas, entre les vallons profonds, des hommes sont morts à cause de leur orgueil…
Ici commence le texte ancien

2 – La cité sur la colline

Charles, Empereur des Francs, termine sa campagne militaire en Espagne, mais n'a pu prendre Saragosse.
Le roi de Saragosse, Marsile, décide de feindre l'alliance et de demander la paix, afin d'éloigner l'armée française. Il pense qu'une fois Charles parti, il ne reviendra pas même les promesses de soumission ne sont pas tenues.
Marsile décide donc d'envoyer des messagers vers Charles.

3 – L’Assemblée de Cordres

L'armée franque est rassemblée dans la ville de Cordres, entre Saragosse et les Pyrénées. Les messagers de Marsile arrivent et délivrent à Charles le message de leur roi. Charles hésite: doit-il faire confiance à Marsile ? Il convoque un conseil pour en débattre.
Au sein du conseil, le comte Roland, neveu de Charles, intervient. Pour lui, ce serait de la folie de croire Marsile. Ganelon, beau-père de Roland, est de l'avis contraire : tout le monde est las de la guerre, et accepter l’offre de Marsile est un moyen de terminer la campagne sans nouvelle bataille. Charles décide finalement d'accepter cette offre à la condition que Marsile devienne son vassal, et demande un messager pour en avertir le roi de Saragosse. Roland désigne son beau-père: "puisqu'il a confiance en Marsile, il peut y aller". Ganelon accepte, mais maudit Roland de l'avoir désigné, car au fond de lui-même il sait que les chances de survie d’un messager auprès de Marsile sont assez faibles.

4 – La Trahison

Ganelon arrive à Cordres où il rencontre l'assemblée de Marsile. Les conditions de Charles sont pour Marsile inacceptables. Ganelon, qui veut sauver sa vie autant que sa cause, finit par proposer un marché à Marsile. Selon lui, le vrai problème est Roland: si ce dernier est tué, l'armée de Charles ne vaut plus rien. Si Marsile feint d'accepter l'offre, Charles partira avec le gros de son armée, laissant seulement une petite partie de ses hommes en arrière garde. Ganelon se débrouillera pour que Roland les commande. Ensemble, ils planifient une attaque dans le but de tuer Roland.

5 – le Départ de Charles

Ganelon a rejoint l'armée française, et annoncé à Charles que Marsile accepte de devenir son vassal. Il le persuade de laisser Roland commander l'arrière-garde. La grande armée lève le camp, mais avec au coeur un étrange sentiment de peur pour Roland qui est resté à l’arrière.

6 – Présages

Du haut d'une colline, Roland et son ami Olivier observent l'arrivée de l'armée de Marsile. Olivier demande à Roland d'avertir Charles, afin que la grande armée revienne et puisse livrer bataille. Roland refuse: sa mission est de protéger Charles, il ne se déshonorera pas en l'appelant à l'aide. Il rejoint son arrière garde, l'avertit de la bataille qui va s'engager, et se prépare à faire face.

7 – L’Echo des Montagnes

Marsile a rejoint les Français au col de Roncevaux. La bataille s'engage. Les Français repoussent les premières charges, mais subissent de lourdes pertes.
Alors qu'ils ne sont plus que 60, Roland se décide enfin à appeler Charles à l'aide. Il sonne de son cor avec grande force. Plus bas dans la vallée, Charles l'entend, et malgré les tentatives de Ganelon de le persuader qu'il ne s'agit pas d'un appel à l'aide, Charles rebrousse chemin.
L'arrière garde est décimée. Roland blesse mortellement Marsile, mais les français ne sont plus que trois. L’armée de Saragosse s'enfuit pourtant en entendant Charles approcher.

8 – La mort de Roland

Roland reste seul sur le champ de bataille, mais il est blessé à mort. Ne voulant pas que son épée tombe aux mains de ses ennemis, il tente par trois fois de la briser sur un rocher, sans succès. A bout de force, il s'éloigne, puis se couche sous un arbre, face à l'Espagne, où il meurt.

9 – Retour à Roncevaux

Charles arrive enfin, mais il est trop tard. L'arrière garde est décimée, et l'armée de Marsile s'est enfuie. Il trouve le corps de son neveu Roland, et décide sur le champ de poursuivre Marsile afin de venger ce massacre.

10 – Epilogue

La pièce se termine sur ces vers :

Ami Roland, Je vais retourner en France
Des étrangers viendront de plusieurs royaumes
Me demander : « où est le capitaine ?»
Et je leur répondrai : « il est mort en Espagne »

Vaste est la plaine, vaste est le pays
Voyez-vous luire ces heaumes aux pierres gemmées d’or ?
Voyez-vous étinceler ces écus, ces broignes bordées d’orfroi ?
Ces épieux et ces gonfanons au bout des lances ?
Entendez-vous ces trompettes aux voix si claires ?
Entendez-vous surtout le son prolongé de l’olifant ?

Textes, partitions, ressources

Les textes et toutes les partitions sont disponibles sur la page Partitions

L'enregistrement de l'une des première représentations de la pièce (juin 2009) est disponible ci-dessous (et également sur la page MP3).